Expatrié(e)...

lundi 6 mars 2017

La fiscalité américaine en cas d'expatriation

Vous partez (ou souhaitez) travailler aux USA comme salarié détaché ou expatrié ?
Avant de partir, quelques réflexes sont nécessaires … en voilà au moins 2 !
• Quid au niveau social ?
• Que se passe t'il quant à la fiscalité ?
Il est recommandé avant de partir de consulter un avocat spécialisé dans le droit du travail pour vous aiguiller sur les bonnes réponses.

Attention tout d'abord … il y a souvent confusion entre les termes expatriés et détachés .
La différence entre l'expatriation et le détachement n'est qu'une différence sociale et non fiscale.
Ainsi, selon votre statut, votre protection sociale ne sera pas la même. Les conventions bilatérales de sécurité sociale vous aideront à connaître vos droits.
Il en existe une conclue avec les USA : http://www.cleiss.fr/pdf/conv_etatsunis.pdf

Et la Fiscalité ?

Si vous êtes résident fiscal US et exercez aux USA, la fiscalité sera américaine quant à vos revenus professionnelles. En cas de mobilité par contre, elle pourra dépendre de plusieurs pays.
Si vous êtes par contre résident fiscal français, il faudra faire appel à la convention fiscale conclue avec les USA pour définir les lieux d'imposition de vos différents revenus (locatifs, salaires …). 


La fiscalité locale …
Aux Etats Unis, l'impôt est autoliquidé. Il doit être calculé directement par le contribuable.
La fiscalité suit la structure politique : des impôts sont dus au niveau fédéral et parfois au niveau des collectivités locales.

Au niveau fédéral :
Concernant les salaires au sens large (salaire, intéressement, indemnité de licenciement …), ces revenus sont soumis à une retenue à la source.
Un prélèvement à la source est effectué sur vos salaires versés par l'employeur.
Les contribuables doivent cependant remplir une déclaration de revenus afin de calculer l'impôt réellement du en opérant d'éventuels correctifs sur les bases imposables, en intégrant les revenus non soumis à la retenue à la source (revenus fonciers, revenus des indépendants, etc.), ...
Le dépôt de la déclaration intervient en règle générale entre le 31 janvier et 15 avril.
Pour le calcul de l'impôt, il existe certaines déductions dont par exemple celles concernant les intérêts d'emprunts contractés pour l'achat de la résidence principale, les dépenses de soins, les dons aux institutions charitables américaines, les impôts payés aux Etats et autres collectivités territoriales, les frais professionnels …
Ensuite le revenu imposable est soumis à un barème d'imposition progressif dont les taux vont de 0 à 39,6%.
A ces barèmes, il faut rajouter une surtaxe sur les revenus du capital, dividendes …

Expatriation en vidéo

Loading...

D'où viennent nos derniers visiteurs ?